Voir la version en ligne
 
 
Mercredi 23 décembre 2020:
 
Facebook
Twitter
Instagram
 
 
Ocean As Common - Bilan 2020 :
Un an de réalisations, grâce à vous !
 
 
EDITO
 
Comme l’a souligné Eudes Riblier en mai 2020 dans sa tribune Notre Océan, Ce trésor en Péril : « La crise sanitaire montre la fragilité des biens communs essentiels et l’importance de nos comportements individuels et collectifs pour leur sauve-garde
 
 
Si les tumultueux débuts de la pandémie sont derrière nous, nos gestes individuels et collectifs perdurent pour résister aux vagues successives. Nos habitudes changent et, nombreux, nous acceptons de nous soumettre à des règles strictes dans un but commun : sauver des vies, limiter les conséquences économiques, sociales, psychologiques de la pandémie. De l’application des gestes barrières au respect du confinement, nous apprenons à admettre la responsabilité qui nous incombe face à cette situation.
 
C’est une leçon précieuse, un engage-ment citoyen qui doit être cultivé, intensifié même, pour relever ensemble les prochains défis qui nous attendent, dont celui de l’urgence climatique. Bien que celle-ci semble moins immédiate à nos yeux, la santé de la planète impacte la nôtre inévitablement par le lien organique puissant qui unit l’humain à son envi-ronnement.
 
Ce lien ne peut ignorer 70% de notre planète : l’Océan. Aujourd’hui, celui-ci émet la moitié de la quantité d’oxygène que nous respirons (autant que l’en-semble des forêts), absorbe un tiers de l’oxyde de carbone que nous émettons et stocke 90% de la chaleur
 
produite par nos activités. Ses poissons fournissent les protéines nécessaires à des milliards d’humains. Les grands courants qui le parcourent en surface où ils se réchauffent, et dans les profondeurs où ils se refroidissent, régulent notre cli-mat.
 
Un « monde d’après » a-t-il déjà com-mencé ?
Remettre l’humanité en harmonie avec son environnement est difficile et demandera beaucoup d’efforts. Mais nous avons la conviction qu’une évolution se dessine à l’horizon où L’Océan sera considéré comme bien commun de l’Humanité. Pour cela, nous devons accentuer nos efforts, individuellement comme collectivement. Ensemble, conti-nuons à agir, à mobiliser élus locaux, législateurs, gouvernements, acteurs éco-nomiques afin qu’ils prennent des me-sures concrètes en faveur de la préser-vation de l’Océan.
 
Soutenons aussi la communauté mari-time, ses scientifiques, ses associations et ses institutions qui, même en cette pér-iode de tempêtes, parviennent à innover et mener des actions vertueuses, dont nous pouvons tous nous inspirer.
 
 
Il est temps désormais de vous présenter les actions que nous avons pu réaliser cette année, malgré le contexte. En effet, votre soutien précieux nous a permis d’accompagner de belles initiatives et de mener à bien de nombreuses actions.
  
Pour cela, nous tenons à vous adresser un grand MERCI !
 
 
Les temps forts Institutionnels
 
 
À la suite du discours de Montpellier du Président de la République, au cours duquel il a affirmé que l’océan, bien commun de l’humanité devait être le premier pilier de la stratégie maritime de la France, la diplomatie Française défend cette notion dans les forums d’échange et de négociation Européens et inter-nationaux.
 
Du fait de la pandémie, les grands rendez-vous sur l’Océan ont été reportés : réunions de négociation à l’ONU sur la biodiversité au delà des limites des juridictions nationales (dite « BBNJ »), conférence « The Ocean » à Lisbonne, congrès mondial de l’UICN à Marseille, 15ème Conférence des parties à la Convention sur la biodiversité biologique à Kunming en Chine, 26ème Conférence des parties à la Convention sur les changements climatiques à Glasgow. Des contacts ont cependant été pris pour
trouver des alliés en vue de défendre notre appel lors de la tenue de ces évènements.
 
Au travers de nombre de ses inter-ventions, Catherine Chabaud a porté notre ambition au Parlement européen et a organisé ou sponsorisé plusieurs évènements qui ont permis d’en déve-lopper la notoriété.
 
Nous avons par ailleurs continué à préciser notre notion, les possibilités qu’elle ouvre, ses liens avec des concepts proches, les possibles amalgames avec des approches différentes. Pour cela, nous avons tenu deux séminaires de réflexions, organisés avec le CNRS en octobre et décembre.
 
Nous avons également publié des tribu-nes destinées autant au grand public qu’aux décideurs.
 
 
Nos premiers événements Nagez Pour l’Océan en 2020
 
Nagez Pour l’Océan est un dispositif événementiel destiné à récolter des fonds pour des associations locales qui œuvrent concrètement pour la préservation de nos rivières, de nos lacs, de nos plages... et donc de l’Océan !
 
Cette année, nous sommes fiers d’avoir lancé la plateforme Nagez Pour l’Océan qui facilite l’action des organisateurs d’événements et la collecte de dons grâce à l’outil iRaiser, leader dans le secteur du financement participatif.
18 – 19 Juillet / Open Swimstars
À l'occasion de l’Open Swimstars Harmonie Mutuelle de Paris, Théo Curin, nageur paralympique, double vice-champion du monde, a nagé 5 km et récolté des fonds au profit de l’association Water Family afin de financer un programme pédagogique sur le cycle de l’eau. Il était notamment soutenu par Anne Hidalgo et Yannick Agnel !

 
23 Août / Vendée Gliss Event
Lors du Vendée Gliss Event à Saint-Jean-de-Monts, une Course Pour l’Océan en paddle a réuni plus de 40 participants. Les organisateurs ont souhaité reverser une partie des dons reçus à Surfrider Foun-dation pour ses actions de nettoyage des plages.
24 – 27 Sept. / Spi Ouest France
Pour la 42e édition du Spi Ouest-France Destination Morbihan, nous avons organisé une « Nave » qui a permis de lever des fonds en faveur d’une association locale, La Vigie, pour la création d’une aire marine éducative à la Trinité-sur-Mer.

 
 
FOCUS
 
 
Création d’une aire marine éducative à la Trinité-sur-Mer
Pose de la première plaque « L’Océan Commence ici » d’Ocean As Common
 
 
 
Grâce aux fonds récoltés lors du Spi Ouest France, l’association la Vigie a d’ores et déjà organisé des sorties scolaires pour faire découvrir aux élèves des Crevettes Bleues la riche biodiversité des prés salés de Kerdual. Ils ont ainsi pu observer plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs et des espèces végétales halophiles. La première sortie s’est déroulée sur la plage du port de la Trinité. Cela a été l’occasion pour les enfants de comparer des territoires urbanisés (port de plaisance, digue) et d’autres moins modifiés (vasière, parcs ostréicoles).
 
Ces visites de repérage vont permettre aux élèves de choisir en 2021 la zone de l’aire marine éducative ! Nous vous tien-drons informés de l’avancée de leurs travaux.
 
 
80% des déchets retrouvés en mer proviennent de la terre. Nous sommes heureux d’avoir inauguré une plaque sur le port de la Trinité-sur-Mer à l’occasion du Spi Ouest-France ! Plusieurs plaques mentionnant « La mer commence ici. Ne rien jeter » seront installées à divers endroits de la commune. Cette technique de « nudge » marketing en appelle à notre subconscient. Il s’agit une méthode de sensibilisation utilisée par de nombreuses organisations afin de faire passer des messages à impact positif. Nous avons l’ambition de déployer ces plaques partout en France d’ici 2025…

 
 
 
UN MONDE EN COMMUN
 
 
 
Nous sommes fiers d’avoir participé au projet « un Monde en Commun », une performance réalisée par le funambule Théo Sanson, les navigatrices Marie Tabarly et Catherine Chabaud ainsi que les équipes du projet Element’Terre. Cliquez pour voir cette vidéo à couper le souffle, dans laquelle Théo Sanson s’élance sur une slackline sans corde de sécurité entre Pen Duick VI et Cigare Rouge, tous deux naviguant sous voile !
 
 
Ce défi nous rappelle la complémentarité et la nécessaire coopération des projets environnementaux pour faire face aux enjeux climatiques. Mais également le fragile équilibre des écosystèmes océa-niques et leur importance pour la survie de l’humain. Nous espérons que vous profiterez comme nous de ce défi allé-gorique et poétique au service des causes océaniques. Découvrez cette VIDEO
 
 
 
 
 
Nouveau partenariat en 2020 avec Le cercle de l’innovation / Fondation Dauphine
 
 
 
 
 
La nature même du concept « Océan, bien commun de l’humanité » étant innovante, nous avons, en 2019, débuté une exploration sur les axes suivants : quels leviers de communication innovants pour mobiliser les citoyens afin qu’ils s’approprient la notion des biens communs et décident d’agir en consé-quence, par l’action et/ou en changeant leurs modes de vie ?

Nous avons ainsi sollicité les services des étudiants-consultants du Master de Mana-gement de l’Innovation – co-habilité par l’université Paris Dauphine, les Mines ParisTech, et l’INSTN – sur une mission de Conception Innovante, afin de faire émerger des projets pour parvenir à remplir notre mission.

Ce fut le début d’une grande aventure ! L’association des étudiants du master MTI, Dauph’Innovation, a décidé, à notre grand bonheur, de nous offrir la mission. Nous les en remercions chaleureusement.
 
Cinq brillantes étudiantes se sont donc relevées les manches d’octobre 2019 à mai 2020 et ont fait un travail fantastique qui nous a poussé à en sélectionner un à mettre en développement : Blue Print.
Blue Print est un projet de territoire, destiné à mobiliser et fédérer tous les acteurs autour d’un même bassin hydrologique et de la notion d’aquasphère, dans le but de régénérer l’Océan.
Nous ne pouvions pas en rester là et désirions collaborer avec Le Cercle de l’Innovation, constitué d’entreprises et de chercheurs, au sein de la Fondation Dauphine. Celui-ci favorise le développ-ement de la recherche et de la formation dans le domaine de l’innovation mana-gériale. Ses membres ont porté un intérêt particulier à notre projet et ont décidé de nous soutenir en finançant une chargée de mission issue du groupe des cinq étudiantes, Valentine Cilla, dans une logique pérenne de co-création de projets innovants en lien avec la préservation de l’Océan. Grâce à Valentine, nous espérons lancer le premier projet pilote en 2021 ! Rendez-vous en janvier où nous ne manquerons pas de vous en informer.
Un grand merci également à Albert David, professeur à l’université Paris-Dauphine pour son engagement et son aide, ainsi qu’aux équipes de MNM consulting, pour leur mobilisation et leur temps. Nous remercions aussi l’association Dauph’-Innovation ainsi que tous les étudiants du Master MTI pour leur générosité.
 
 
 
Lancement de Blue Friday
 
 
Nous avons lancé avec succès notre alternative bleue au Black Friday le 27 novembre. Six enseignes se sont engagées avec leurs clients toute la se-maine pour soutenir des projets concrets et locaux en faveur de l’Océan. Nous les remercions chaleureusement !
 
Nous proposons un dispositif modulable à la convenance des enseignes pour redi-riger une partie de leurs ventes vers   
des projets qu’ils choisissent et ainsi engager leurs consommateurs en les sensibilisant. Déjà plusieurs enseignes s’engagent à faire un Blue Friday par mois. Rejoignez la communauté Blue Friday afin de soutenir des projets de régénération de l’Océan près de chez vous !
 
 
 
 
 
Nous tenons également à remercier nos partenaires
pour leur engagement à nos côtés !
 
 
 
 
 
Cet email a été envoyé à axel@tipandshaft.com.
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Mer & Media.
 
 
 
© 2018 Mer & Media